Mobilités culturelles amérindiennes : paysages urbains et mémoire du territoire dans la poésie de Natasha Kanapé Fontaine et Graça Graúna

Rita Olivieri-Godet

Resumo


Nous interrogeons les constructions poétiques des paysages urbains en les mettant en perspective avec les multiples images de la mémoire du territoire autochtone et les référents culturels qui y sont rattachés dans deux recueils de poèmes : Bleuets et abricots (2016), de Natashat Kanapé Fontaine, d’origine innu, et Tear da palavra (2007), de Graça Graúna, d’origine potiguara, deux écrivaines amérindiennes vivant l’une dans la ville de Montréal, l’autre dans la ville de Recife (Nordeste du Brésil).

Palavras-chave


Graça Graúna, Natashat Kanapé Fontaine

Texto completo:

PDF (English)

Apontamentos

  • Não há apontamentos.


Revista Brasileira de Literatura Comparada, ISSN 0103-6963

Licença Creative Commons
Esta revista utiliza uma Licença Creative Commons Atribuição-NãoComercial 4.0 Internacional.